L'armée du sacrifice

Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (0.47 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    30

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    9999

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

10 mai 1940 : troupe d'élite, la division monte en Belgique, livrer partie de la sanguinaire et sanglante bataille dite de « Gembloux ». Porthault y prend part en qualité de téléphoniste. Deux semaines plus tard, on le retrouve dans l'infernale chaudière lilloise où, du 28 au 31 mai, 8 débris de divisions vont livrer d'âpres et meurtriers combats exclusivement pour l'honneur, forçant ainsi l'admiration de l'adversaire qui, le 1er juin, accordera les honneurs de la guerre à ces troupes éperdues de fatigue. C'est la captivité : après avoir traversé partie de la Belgique à pied, Porthault arrive à Nuremberg à bout de forces, mourant de faim, comme tous ses camarades. 29 mars 1941 : première évasion, qui avorte. Alors, durant plus d'une année, c'est le commando disciplinaire... entrecoupé d'évasions. Fin janvier 42, Porthault vient de rater de peu sa 5e tentative. Il est ramené au stalag 13 A, où le commandant du camp le félicite et lui octroie 45 jours de cellule. Enfin, le 3 juin, il s'évade d'un super-commando disciplinaire en compagnie d'un camarade. Et, le 9 juin, c'est l'apothéose ; la délivrance, par la Présidence de Police de Nuremberg, de faux papiers. Grâce à ce tour de force, les deux hommes seront à Paris le 5-10-42. Exploit unique dans les annales a reconnu le ministre des Armées qui, le 7-8-64, décernait à P. Porthault la médaille des Évadés par arrêté spécial. Ce n'est pas de jeu ! écrit alors au ministre le président national des Évadés de guerre. Le ministre lui répond le 19-10-64 : « Un document trouvé dans les archives allemandes et concernant Porthault, a été amplement suffisant pour motiver ma décision. » 10 juin 1964 : P. Porthault se rend au cimetière militaire d'Haubourdin où, sur la tombe du colonel Dutrey - son chef durant la guerre 39-40 - il jure d'écrire un livre à la mémoire de ses 120 000 camarades de l'Armée du Sacrifice, tombés pour une cause frappée du sceau de la trahison... Ne ployer en aucune circonstance.


  • Auteur(s)

    Pierre Porthault

  • Éditeur

    FeniXX réédition numérique (Guy Victor)

  • Distributeur

    ePagine

  • Date de parution

    04/04/2023

  • EAN

    9782307986324

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    476 Pages

  • Poids

    3 184 Ko

  • Diffuseur

    FeniXX 2

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Version ePub

    3.0

Aucune information sur l'accessibilité n'est disponible

empty